Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 18:40

Braquo.jpg

Evènement ce soir sur Canal +, qui diffuse les deux premiers épisodes de la saison 2 de Braquo. Olivier Marchal n'est plus aux commandes de la série, mais ces nouveaux épisodes se révèlent pourtant encore meilleurs que les précédents.

Suite: http://www.cinemovies.fr/news_fiche.php?IDtitreactu=15452

Repost 0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 16:42

Chabrol.jpgFaire chabrot ou faire chabròl est une antique coutume occitane qui consiste, quand il reste un fond de soupe ou de potage à ajouter dans l'assiette du vin rouge pour diluer ce bouillon puis de porter le plat à la bouche, et à l'avaler à grandes goulées.

Cette pratique était autrefois très courante et se pratique aujourd'hui encore notamment chez les personnes âgées dans les campagnes.

Le Périgourdin fà chabroù ; en Limousin on fait chabrot.

C'est un usage qui perdure encore, notamment dans le Sud-Ouest de la France.

Faire chabrot est aujourd'hui considéré comme un geste vieilli et campagnard, mais peut, dans certaines occasions, se faire dans tous les milieux, dans un esprit de connivence et de convivialité.

Extraits de http://fr.wikipedia.org/

Autrefois certaines personnes posaient leur cuillère à soupe retournée dans l'assiette et versaient le vin jusqu'à ce qu'il passe au-dessus de la partie bombée de la cuillère.

Repost 0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 09:30

Souvenirs: Jean Ségurel  lien vers l'historique de Jean Ségurel

 

 

Repost 0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 10:02

emmanuel-andertal.jpgEmmanuel Andertal se produisait hier soir à la salle des fêtes de Cenon-sur-Vienne.

Super spectacle.

Chanteur et guitariste, il retrace la carrière artistique de Jean Ferrat, La Montagne, Aimer à perdre la raison, Potemkine ... véritable documentaire dans lequel Emmanuel commente entre chaque chanson le parcours mouvementé, engagé et souvent censuré d’un artiste qui connaît le succès populaire depuis plus de quarante ans.

 

Extraits de presse :

Comment est née cette rencontre ? « En 1989, j'ai participé à un concours sur France 2, "Musique chance inter-challenge", présenté le dimanche après-midi par Guy Lux. Les téléspectateurs votaient et je gagnais de semaine en semaine ».

Il m'a présenté à Pascal Sevran et deux fois par mois, je venais chanter à "La chance aux chansons" des chansons de Jean Ferrat.

Quand l'émission s'est arrêtée en 2000, j'ai alors décidé de partir en spectacle, avec la vie et les chansons de Jean Ferrat. "Une vie qui s'est arrêtée en mars dernier.Ça ne sera plus jamais pareil, c'est une évidence. Sur scène, le public ne peut pas savoir ce que je ressens.

J'imagine que Jean me regarde d'ailleurs.

Depuis mars, c'est toujours complet dans les salles des fêtes, même si mon créneau, mon pain quotidien, ce sont les petites salles (bars et restaurants) de 50 à 100 personnes J'ai toujours été un chanteur de rue.

Il m'a suivi pendant dix ans, m'encadrait, me rassurait, me donnait son avis, ses conseils, il savait ce que je faisais. Il était un repère, une sécurité. Un homme discret, j'avais l'occasion de discuter avec lui, d'être en réunion de travail avec lui.

http://www.myspace.com/emmanuelandertal

 

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 17:59

Ilsseprésentent

Le ton monte entre Aubry et Hollande

A deux jours du second tour de la primaire, Martine Aubry poursuit les attaques contre François Hollande. Vendredi matin, la maire de Lille a qualifié son rival de "candidat du système". Une attitude dénoncée par le député de Corrèze : "Je ne participe pas à ce dénigrement."

"Ne pas se tromper d'adversaire"

 

François Hollande préfère insister une nouvelle fois sur la volonté de rassemblement qu'il souhaite incarner.

Les candidats et leurs équipes doivent constamment avoir à l'esprit que toute stigmatisation de l'un ou de l'autre revient à blesser une partie de l'électorat des primaires. Or quel que soit l'élu ou l'élue, il ou elle aura besoin de tout l'électorat pour gagner.

Extraits de http://www.lejdd.fr

Mais on s'en fout que le ton monte entre eux, la place doit être bonne pour se battre comme des chiffonniers.

Nous les petits électeurs, nous ne verront pas grand changement comme d'hab.

Une chose est bien, tout le monde peut voter pour choisir le candidat et pas seulement une poignée d'adhérents.

Les primaires devraient exister pour toutes les élections, même régionales, il y aurait peut-être de grosses surprises dans nos régions !!!!!!!

En attendant VOTONS aux primaires, on a le droit de choisir.

Repost 0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 12:46

ToineUne très vieilles chanson connue dans tout le Limousin. Elle traite Dau uros (les heureux ) .

On n’en connaît pas l’original, mais seulement diverses versions transmises par la tradition orale. Pourtant, la chanson n’est pas très ancienne, puisque sa mélodie est de toute évidence celle de « Tout le long… sur le bord » publiée en 1917 (Darny et Guindani). Quant à son auteur, la tradition orale locale, encore elle, n’en a pas retenu le nom, mais on dit que Toine aurait réellement existé, qu’il chantait sur les foires des environs de Glandon en se présentant comme l’idiot de la famille alors que son frère était polytechnicien… Toute une recherche à faire, pour qui voudra s’y atteler !
Quoi qu’il en soit, la commune de Glandon lui a rendu hommage à sa façon 

 

 

 

 

 

Paroles:

La chanson de Toine

Vous allez dire en me voyant arriver               

 Quel est ce type-là et d'où qu'il est?

Pour vous messieurs, je suis intelligent

Pour vous mesdames très bon enfant.

Si je suis bête je n' en suis pas la cause

Je ne suis pas faiseur de prose

Mais pour mieux me présenter,

Je m'en vais me nommer       Refrain

 

A la maison j'ai quatre ou cinq moutons,

Une brebis, un petit cochon

Je leur donne du foin et moi j'en mange aussi

Tout ça, ça fait de l'économie

Je pais avec mes bêtes dans la bruyère

Tout en taquinant les bergères.

Et pour avoir mieux l'air d'un pastoureau,

Je leur chante bien haut         Refrain

 

Dans la région je suis partout connu

On me connait sans m'avoir vu.

Moi je connais M'sieur le maire de Quinsac

Et M'sieur le Curé de Coussac.

A Jumihlac on me connait très bien

Et à Payzac dans tous les coins

Mais tous les habitants de Glandon

me prennent pour un...          Refrain

 

Pardon Mesdames je m'en vais vous quitter

J'suis fatigué, je m'en vais me coucher

Je m'en vais prendre le tramway de Glandon

Pour retrouver mon petit cochon

Ainsi que ma brebis et mes cinq moutons

Et ma petite Fanchon

Si l'on vous dit : "Avez-vous vu c' lourdeau?"

Vous répondrez :"Oui, dans le dos !"

 

Refrain:

 

E io me pele Toine

E io sai de Liandou

Visatz si ai l'air crane

Ave mo cano e moun chapeu melou

E dins tout lou villatge disen que sai urou

E io me pele Toine e io sai de Liandou

 

Repost 0
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 12:19

Créer un blog de voyage gratuit

ou simplement une promenade près de chez vous

 

C'est gratuit

Ce formulaire d'inscription vous permet de créer votre espace personnel (blog voyage) sur www.tripper-tips.com

Avec Tripper-Tips.com, vous pouvez créer un blog voyage en quelque secondes seulement.
Gratuitement, Tripper-Tips.com vous met à disposition un outil de blog unique spécial voyages vous permettant de présenter vos plus belles photos.

 

Mon espace perso ci-dessous

http://jeffcousty.my.tripper-tips.com/

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 17:50

Baudet-du-Poitou.jpgLe Baudet du Poitou est de très grande taille (1,45m en moyenne). Son poids varie de 350 à 450 kg. Il est essentiellement caractérisé par son pelage d'une dimension peu commune. La tête est longue, comme les oreilles bien ouvertes et garnies de poils. Sa robe peut être raide ou bouclée, de couleur bai brun ou fougère. Le museau, le nez et le contour des yeux sont gris argentés. Le dessous du ventre et l'intérieur des cuisses sont gris clair.

Autrefois le Baudet du Poitou tirait toute sa valeur de son rôle de reproducteur, pour la naissance de mulets notamment.

Un baudet du Poitou et une ânesse du Poitou donnent un fedon. Un an de gestation, sept ou huit mois de sevrage. A partir de 3 ans, l'ânon devient un Baudet du Poitou adulte, mâle ou femelle.

Extrait de:

http://melusine-paysdufuturoscope.fr/post/2010/07/22/Le-baudet-du-Poitou



Foire aux ânes, baptêmes des ânons, repas champêtre, courses aux ânes avec animations et stands. Feu d'artifice en soirée avec animation et buvette. 10h-22h, lieu: les Petites Rivières, 2€.



Availles-en-Châtellerault le 15 août 2011

Repost 0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 07:48

La rue des Pérolles à Availles-en-Châtellerault.

D'où vient ce nom "Pérolles" ?

 

En limousin:

Le Chalard (Lu Chaslar en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin. Les habitants de la commune s'appellent les Peyrouliers, qui vient du mot                        « Pérolles », marmites de fonte que la forge du village fabriquait.



Il existe le café-restaurant "Le Pérolles" à Fribourg, le chemin des Pérolles à Veyrier-du-lac (74)



Et dans le Poitou ? Quelqu'un sait ?????

Repost 0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:34

Couade.jpgLa couade dans le Limousin

Un sujet d'actualité puisque nous vivons depuis quelques années des périodes de grande sécheresse et qu'on nous demande d'économiser l'eau.

Quel rapport avec la couade ? « Couédo » en patois limousin

 

La couade est un objet domestique qu'on a utilisé depuis le Moyen-Age jusqu'au XXème siècle.

C'est une sorte de grosse louche en bois au manche percé sur toute sa longueur. Avant la venue de l'eau courante dans toutes les maisons, on utilisait la couade à la manière d'un robinet : on en emplissait le bol dans le seau que l'on avait tiré du puits, à la fontaine …

La couade était posée à l'horizontal sur le rebord du seau et laissait doucement s'écouler l'eau dans l'évier (l'aiguiera)

La couade servait autrefois à se laver les mains, à se laver le corps.

 

Dans le Poitou c'était une cassotte

Quel génial inventeur que celui de la couade et/ou de la cassotte ! Il suffisait de remplir cet ustensile en puisant dans le seau, de l’installer sur ce dernier et de laisser couler l’eau fraîche sur ses mains. Ou de l’élever au dessus de son visage pour boire à la régalade ! Le trop plein d’eau était reversé aussitôt dans le seau.

 

Extrait de:

http://chabatzdentrar.blog4ever.com/blog/lire-article-63466-286246-la_couade__lo_couedo_.html

 

et de: http://pascal.baudouin.pagesperso-orange.fr/cassotte.htm   

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J-F COUSTY
  • Le blog de J-F COUSTY
  • : Retraite, oenologie, randonnées pédestres, photo, vidéo, montage vidéo, jardinage, bricolage, collection, Availles-en-Châtellerault,
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Catégories